Peeling : luttez contre les taches pigmentaires

par | 25 juin 2018

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Actualités

Tout un chacun (et chacune bien sûr) rêve d’un teint lumineux et homogène. Mais nous ne sommes pas égaux devant les irrégularités pigmentaires qui peuvent apparaître à tout moment dans nos vies. Pour certains et certaines il s’agit d’une vraie souffrance, une perte de confiance en soi et la peur d’affronter le regard de l’autre. Les taches qui se forment, surtout au niveau du visage, peuvent être prises en charge par un dermatologue qui va s’attacher à en déterminer la cause et la nature.

Comment lutter contre les tâches pigmentaires ?

Toutes les taches pigmentaires ne sont en effet pas les mêmes, même si dans tous les processus c’est principalement la mélanine qui est en cause. Cette mélanine, qui colore la peau lors d’une exposition au soleil pour la faire bronzer afin de protéger les cellules, s’accumule localement dans certains cas et provoque ainsi des irrégularités disgracieuses du teint. Il y a trois principaux types de taches pigmentaires.

Les taches de vieillissement ou de soleil auxquels les phototypes élevés sont plus exposés que les phototypes clairs, les hyperpigmentations post-inflammatoires auxquelles sont sujettes plutôt les peaux noires ou foncées et le mélasma ou chloasma qui correspond à ce que l’on appelle communément le masque de grossesse dont l’origine est hormonale. La production de mélanine étant stimulée par les UV, il convient avant tout de se protéger efficacement des rayons du soleil, même après traitement des taches pigmentaires lorsqu’elles auront disparu. Il faut également qu’un professionnel de dermatologie pose un diagnostic précis sur l’origine de ces tâches qui permettra au patient ou à la patiente de décider en toute connaissance de cause de la manière de s’en débarrasser.

Peeling ? La solution contre les taches pigmentaires

Pour lutter efficacement contre les taches pigmentaires, le peeling est certainement la meilleure solution. Le peeling consiste en effet à détruire la surface de la peau, ou épiderme, qui contient les pigments responsables des taches, afin qu’elle se régénère de manière plus uniforme avec une pigmentation régulière. L’opération, effectuée dans un environnement sanitaire et médical sûr, est réalisée à l’aide d’acide glycolique (AHA) ou d’acide tri chloro acétique (TCA), selon le degré de profondeur de la peau que le praticien spécialisé estime devoir atteindre pour résoudre la problématique.

Le peeling AHA, à base d’acides de fruits, non toxique et ne provoquant aucune allergie, a un effet lissant sur le teint en gommant les irrégularités, son action est fonction de son temps d’exposition. Le peeling TCA agit plus en profondeur, sur la couche moyenne de la peau, le derme, il a donc une action plus abrasive que le peeling aux acides de fruits et son efficacité est fonction de son dosage plus ou moins élevé en acidité. Ces deux méthodes, les plus courantes, gomment non seulement les taches pigmentaires de l’épiderme, mais stimulent les cellules sous cutanées pour leur régénération homogène et c’est ainsi qu’à l’issue du traitement la peau aura retrouvé tout son éclat et surtout sa régularité.

Les seuls petits inconvénients de cette méthode de traitement des taches pigmentaires est la couleur rosée de la peau et son aspect desquamatif pendant quelques jours, mais c’est très passager alors que le résultat parfois impressionnant est bien plus durable, à condition toujours de bien se protéger du soleil et même de le bannir complètement tout de suite après le traitement.

Dernières actualités Esthétical

Épilation définitive enceinte

Épilation définitive enceinte

L’épilation au laser est une technique très efficace pour se débarrasser définitivement de sa pilosité. Mais peut-on l’envisager sans risques...

lire plus